dimanche 25 juillet 2010

Au dessus du Doo Lough un à-pic de plus de 900 mètres (03/06/2010)

Et des moutons blackfaces qui s'aventurent sur des parois abruptes dont ils tombent souvent ! Dans son livre "a man may fish" T.C. Kingsmill More, évoque une plateforme sans retour d'où les moutons finissent par chuter. Cette photo faite au téléobjectif ne rend pas l'impression de verticalité de cette parois. (le livre en français s'appelle Mémoires d'un pêcheur à la mouche irlandais. Il est envoutant)

Aucun commentaire: